Étiquetage des produits ménagers : savoir les déchiffrer
Les produits d’entretien font partie de notre quotidien. Nous sommes tous fréquemment en contact avec eux, sans forcément nous demander quels impacts, à court ou long terme, ils peuvent avoir sur notre santé et l’environnement. C'est pourquoi il est important de connaître les substances qui les composent, d'apprendre à les reconnaître et d'identifier les dangers de chacune. De plus, certaines associations proposent des solutions pour faciliter le décryptage des étiquettes qui, parfois, sont peu claires pour les consommateurs, sont trop petites, ou trop communes, pour qu’on y prête réellement attention.

Étiquetage des produits ménagers : la réglementation

Les entreprises qui fabriquent des détergents sont dans l’obligation de mentionner sur le contenant certaines informations, telles que les composants bien sûr, les conseils d’utilisation, les dangers du produit via des pictogrammes, ou encore la démarche à adopter en cas de contact risqué avec le produit.

 

Les mentions à décrypter sur les étiquettes des produits d'entretien

Les pictogrammes

Il existe différents pictogrammes dont le message peut être clairement compris par tous, y compris par les personnes qui ne savent pas lire ou écrire. Certains indiquent un danger pour la santé, d’autres un risque d’explosion, d’incendie, de corrosion, ou encore un risque écologique. Il est important de consulter ces différents pictogrammes afin de connaître les risques que l’on encourt en manipulant le produit que l'on a choisi. Certains détergents s'avèrent agressifs et peuvent même abîmer sévèrement la peau ou les muqueuses si des précautions ne sont pas préalablement prises.

Les labels officiels

Seuls deux labels sont vraiment reconnus par l’État : le label « Allergènes Contrôlés », et l’Écolabel européen qui certifient l’absence des substances dangereuses, toxiques ou vectrices d'allergies listées par les autorités de santé. De plus, l'Écolabel garantit que la formule du produit a été élaborée de manière à respecter l’environnement et n'a que peu d’impact écologique négatif.

 

Déchiffrer les étiquettes des détergents : attention au greenwashing !

Le « greenwashing » est une stratégie marketing adoptée par les marques qui souhaitent se donner une image écologique, naturelle et respectueuse de l’environnement via leur packaging ou leur discours, sans qu’il y ait d'effet réellement constaté. Nous voyons beaucoup d’emballages très épurés avec des couleurs qui rappellent la nature, telles que le vert, mais dans certains cas, il ne s'agit que d'un moyen pour vendre à une clientèle soucieuse de préserver l'environnement alors que la formule du produit n'est en réalité pas très écologique.

 

Attention donc aux « faux labels » vantant la naturalité d'un produit ou sa formule végétale. Si ceux-ci ne sont pas accompagnés d'un label officiel validé par l'État, ils n'ont aucune valeur et sont susceptibles de cacher une composition peu respectueuse de la planète.

Vers un étiquetage plus transparent des produits

Pour pallier les problèmes d’étiquetage et aider les consommateurs lors de leurs choix de produits, une pétition a été lancée par l’INC (l’institut national de la consommation) afin d’opter pour un étiquetage simple et compréhensible par tous, tout en étant lisible.

 

Vous connaissez probablement le nutri-score, qui classe les aliments de A à E, en allant de la couleur verte pour les meilleurs aliments, au rouge pour les moins bons. Eh bien ici, on parle de « Ménag’score » basé sur le même mécanisme. Les produits ménagers sont classés selon leur dangerosité, avec la même gradation et le même code couleur.

Dans la même lignée, mais simplement avec un nom différent, le ministère de la transition écologique a annoncé que dès 2022 figurera obligatoirement un « toxiscore » sur tous les produits ménagers. Pour l’instant, il n’y a pas officiellement d'informations définitives quant à ses modalités de mise en place, mais elle devrait se faire sur la même base que le nutri-score ou le « Ménag' Score ». À savoir : l'utilisation d'une échelle de couleurs et de lettres allant de A à E permettant de classer les compositions selon leur toxicité.

 

Étiquetage des produits ménagers : comment y voir plus clair en faisant ses courses ?

En attendant que les mesures gouvernementales annoncées entrent en vigueur et/ou en complément de celles-ci, il existe d’autres solutions. Par exemple, l’UFC-Que Choisir (Union Fédérale des Consommateurs), a lancé sa nouvelle application smartphone « Quel produit ». 

 

Peut-être connaissez-vous déjà « Yuka », application pour mobile qui scanne les denrées alimentaires et les cosmétiques afin d'indiquer à l'utilisateur le risque de toxicité du produit, la liste des ingrédients potentiellement dangereux qu'il contient, le tout accompagné d'une note attribuée en fonction de l'innocuité de la formule concernée. « Quel produit », c’est exactement la même chose, mais en incluant également les produits ménagers. Il suffit de scanner le code-barre de l'article pour obtenir le détail de sa composition, ses éventuels dangers, mais aussi les possibilités de substitution disponibles pour les détergents au score les plus faibles.

 

À ce jour, ce sont plus de 6000 produits ménagers qui sont répertoriés dans leur base de données et si jamais l'article scanné n’y figure pas, il est évidemment possible de l’ajouter. En plus d’être gratuite, l’application est indépendante.

Nous avons tous des marques chouchoutes quand il est question de ménage, mais il faut savoir que plus de 40 % des produits d’entretien commercialisés à l'heure actuelle sont nocifs pour notre santé et l’environnement. Souvent, les leaders du marché sont les premiers à proposer des produits peu sains bien que beaucoup d'entre elles fassent de gros efforts sur ce point depuis quelques années. Pour s'assurer que les produits que l'on utilise ne présentent pas de danger, il est important de bien comprendre leur composition, que l'on emploie une application pour smartphone ou simplement son bon sens.