Étiquetage des produits ménagers : savoir les déchiffrer

Les produits d’entretien font partie de notre quotidien, nous sommes tous fréquemment à leur contact sans forcément nous demander quels impacts à court ou long terme cela peut avoir sur notre santé et l’environnement.

Si l’on souhaite continuer d’utiliser des produits ménagers classiques il reste important de bien connaître les substances qui les composent, comment les reconnaître, les dangers de chacune, et les solutions apportées par certaines entreprises pour faciliter le décryptage des étiquettes qui parfois laissent le doute aux consommateurs, où sont simplement trop petites, ou trop communes pour qu’on y prête réellement attention.

Tout d'abord, les entreprises qui produisent ces détergents sont dans l’obligation de mentionner sur le contenant certaines informations telles que les composants bien sûr, les conseils d’utilisation, les dangers du produit via les pictogrammes, ou encore la démarche à adopter en cas de contact risqué avec le produit.

Il existe différents pictogrammes, certains indiquent un danger pour la santé, d’autres un risque d’explosion, d’incendie, de corrosion, ou encore écologique. Il est important de bien connaître ces différents pictogrammes afin de savoir les risques que l’on encourt en manipulant ces produits qui pour certains peuvent même ronger la peau si des précautions ne sont pas préalablement prises.

Il faut également se méfier de ce que l’on appelle le « greenwashing », il s’agit d’une stratégie marketing, de marque qui souhaite se donner une image écologique, naturelle et respectueuse de l’environnement via leur packaging ou leur discours sans qu’il n’y ait d'effet réel. Nous voyons beaucoup d’emballages très épurés avec des couleurs qui rappellent la nature tel que le vert, mais cela peut complètement n'être suivi d'aucune action.

 

Seuls deux labels sont vraiment reconnus aux yeux de l’Etat : le Label Allergènes contrôlés, et l’Ecolabel européen qui certifient l’absence de substances dangereuses et qui garantissent que ce sont des produits soucieux de l’environnement avec très peu d’impacts écologiques négatifs.

Pour pallier ces problèmes d’étiquetage et aider les consommateurs lors de leurs choix de produits, une pétition a été lancée par l’INC (l’institut national de la consommation) afin d’opter pour un étiquetage simple et compréhensible de tous, tout en étant lisible. Vous connaissez probablement le nutri-score, qui classe les aliments de A à E en allant de la couleur verte pour les meilleurs aliments, au rouge pour les moins bons. Et bien ici, on parle de « Ménag’score » basé sur le même mécanisme que le nutri-score, les produits ménagers seront classés selon leur dangerosité, avec la même gradation et code couleur.

Dans la même lignée, mais simplement avec un nom différent, la ministre de la transition écologique a annoncé que dès 2022, obligatoirement sur tous les produits ménagers figurera un “toxiscore”. Pour l’instant il n’y a pas officiellement d'informations définitives quant à comment il sera mis en place mais normalement il se fera sur la même base que le nutri-score ou le "Ménage Score" à savoir une échelle de couleurs et des lettres allant de A à E, pour les plus toxiques. Le but étant de simplifier la compréhension des étiquettes de ce type de produit.

En attendant que cela soit mis en vigueur et/ou en complément il existe d’autres solutions, par exemple, l’UFC-Que Choisir (Union Fédérale des Consommateurs), a lancé sa nouvelle application « Quel produit ». Peut-être connaissez-vous aussi "Yuka", application qui scanne les produits alimentaires, ou encore cosmétiques afin de leur donner une note, leur composition et les dangers que le produit peut potentiellement avoir ?

"Quel produit", c’est exactement la même chose, mais en incluant les produits ménagers. Il suffit de scanner le code barre, afin d’obtenir en détail la composition des produits, leurs éventuels dangers, mais également les produits de substitution qui sont les mieux référencés sur leurs applications. A ce jour ce sont plus de 6000 produits ménagers qui sont répertoriés dans leur base de données et si jamais le produit scanné n’y figure pas, il est évidemment possible de l’ajouter. En plus d’être gratuite, l’application est indépendante.

Malgré le fait que pour la plupart nous avons nos marques chouchoutes quand il est question de ménage, il faut savoir que plus de 40% des produits d’entretiens commercialisés sont nocifs pour notre santé et l’environnement et que souvent, les marques leaders en font partie. D'où l'importance de bien comprendre la composition de chaque produit ménager.

Article rédigé par N. Elguess